Parfum de Caraïbes à la Fiesta des Suds

29/10/13 par  |  publié dans : Concerts, Musique | Tags : , ,

fiesta des suds

Vendredi 25 octobre 2013.

De retour au Dock des Suds, c’est cette fois-ci une soirée qui s’annonce pleine d’artistes caribéens. La Fiesta des Suds mélange parfum des Antilles avec un soupçon de musique Colombienne et une bonne dose de reggae.

Le festival commence dès 20h30 dans la Salle des Sucres avec Protoje & The Indiggnation. Venu tout droit de Jamaïque, ce groupe joue avec les différents styles musicaux pour nous donner quelque chose de tout nouveau. Il mixe reggae, solos de guitare électrique, musique électronique et instruments plus traditionnels. Et il faut croire que ça plaît puisque la salle va petit à petit se remplir avec un public plutôt jeune (25 ans d’âge moyen, à vue de nez) qui accompagne le chanteur et saute au rythme des “jump”.

fiesta des suds 3

21h30: après un show bouillonnant, c’est une ambiance totalement différente sous le chapiteau. Toto La Momposina, accompagnée de son orchestre, fait vibrer son public au rythme de la musique colombienne. Surnommée “reine de la cumbia”, la chanteuse nous transporte jusque dans son pays natal et des duos de danseurs amateurs se forment parmi la foule.

22h30: de retour dans la Salle des Sucres pleine à craquer, c’est maintenant le groupe Skip & Die qui se produit sur scène. Originaires d’Afrique du Sud et de Hollande, les différents membres se répartissent la guitare, des sets de percussions, sons électroniques et chant. Difficile à définir, leur musique mixe R’n’B, hip-hop, électro et des sons de leur pays natal avec Catarina, qui chante en différentes langues (parfois inidentifiables). On pourrait croire que ce mélange produit un son anarchique mais pas du tout, c’est une musique au rythme pulsé qui tantôt s’accélère, tantôt ralentit. La foule chante et danse en accompagnant Catarina qui, vers la fin du concert, descendra au milieu du public pour terminer sa chanson. A la fin de ce show électrique, le public en redemande encore: Skip & Die a clairement mis le feu à la Fiesta des Suds.

23h30: histoire d’aller prendre un peu l’air, on retourne à l’extérieur sous le chapiteau qui est rempli. Cette fois-ci, la moyenne d’âge du public est plutôt 40 ans et si il y a autant de monde rassemblé ici, c’est pour assister au concert du célèbre groupe Kassav. Venu des Antilles, ce groupe de zouk aux sonorités chaudes et rythmées a très vite su s’imposer dans le monde musical. Pour la tournée de leur dernier album “Sonjé”, ils ont décider de jouer à la Fiesta des Suds et ce n’est pas passé inaperçu. Le public est au rendez-vous: les gens lèvent les bras, dansent et chantent en cœur.

fiesta des suds 2

Un peu plus tard c’est la Dub Station dans la salle du Cabaret qui attire notre attention. Réunis au milieu de la salle, les gens dansent face aux enceintes (et dos aux deux DJs) dans un épais nuage de fumée. Le public se laisse alors porter par les pulsations lentes de la musique reggae dans une ambiance chaleureuse.

Après avoir passé quelques minutes au milieu de tous ces gens en transe, on retourne pour le dernier concert dans la Salle des Sucres. C’est Naâman -un jeune artiste français- qui se produit sur scène. Sa musique reggae rassemble tous les âges et tous les genres qui se laissent entraîner sur ce rythme pulsé.

C’est après un dernier concert réussi que nous quittons la Fiesta des Suds mais pas trop tristes, parce que la soirée du samedi 26 octobre s’annonce pleine de bonnes surprises.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire