Pink : The concert

01/01/07 par  |  publié dans : Concerts, Musique

Le 19 décembre 2006, la chanteuse Pink, connue de ses parents sous le nom d’Alecia Beth Moore, donne une représentation au Palais Omnisport de Paris Bercy. Température extérieure, 10 degrés mais à l’intérieur ce sera show, show, show ! Sur les marches de Bercy, personne ne sait encore ça, il fait trop froid pour patienter…

A ce stade de l’histoire je ne sais pas encore à quoi m’attendre. Lorsque j’ai accepté l’invitation au concert de Pink je ne connaissais que très peu de ses chansons mais j’avais déjà beaucoup rit devant le clip de « Stupid Girl »! La première étape fut donc de prendre connaissance de ses albums et ce fut une véritable surprise. Vous voyez Pink comme une chanteuse rigolote, commerciale, et vous vous rendez compte que si un tiers de ses morceaux servent cette image, les deux tiers restants sont vraiment différents. La vie, l’amour, la solitude, le mal-être et la souffrance font partie intégrante de ses ballades rock, parfois tristes et mélancoliques. Un bon point pour la demoiselle qui remonte dans mon estime.

Nous voilà donc à attendre l’ouverture des portes avec impatience et curiosité. Etonnamment, la taille de la foule est raisonnable et Bercy ne sera d’ailleurs pas entièrement rempli, il restera une trentaine de places vide. Mais s’asseoir : très peu pour nous ! A peine entrées dans la salle nous nous ruons près du podium où nous trouvons une place non loin des barrières, pratique pour pouvoir poser sacs, manteaux et pulls (vive les concerts en hiver). La tension monte et arrive la première partie : Laam… Ma Mama Said et We Will Rock You seront d’abord massacrées et si une partie du public est prête à jouer le jeu, l’autre commence sérieusement à s’échauffer… Mais faisons plutôt un petit saut dans le temps.

Nous attendons Pink depuis 20 bonnes minutes. L’entracte a permis à la foule de se calmer et de se mettre dans le bain. Sur scène : un immense filet tacheté façon léopard ou slip tarzan (selon les références). Une mélodie d’église impose soudain le silence, les lumières s’éteignent, trois femmes habillées en moine montent sur le podium. Le concert peut enfin commencer ! La musique est coupée par la guitare électrique, le rideau camouflage tombe, les habits monastiques volent, dessous : trois danseuses, on s’en doutait mais l’effet est réussi. Presqu’autant que lorsque Pink traverse de grandes plumes et descend l’escalier. C’est le Lido, c’est le Moulin Rouge, c’est Pink et mince, qu’est-ce qu’elle est bien foutue !

La folie commence alors, la chanteuse maîtrise sa voix et passe habilement des morceaux endiablés aux chansons douces. Elle met l’ambiance, danse, change de costume, joue la comédie et tout ce spectacle en gardant la justesse de son chant. Sur Fingers la voilà en maillot de bain, faisant le grand écart dans un filet suspendu à un mètre du sol. Pour Dear Mr. President la voici dans une longue robe blanche satinée, assise avec ses choristes en bout de podium, nous demandant d’imaginer un feu de camp (parce qu’on est tellement plus beaux à la lumière d’un feu de camp) ! Lors d’une autre chanson elle monte une Harley Davidson. On peut ne pas être friand de ce genre de mise en scène mais elles en imposent, tout comme leur interprète force le respect avec son humour et ses acrobaties.

Mais Pink ce n’est pas seulement une chanteuse charismatique. C’est aussi un groupe avec un pianiste doué, une bassiste déjantée, un batteur et surtout, surtout : trois danseuses allumées, deux choristes talentueuses et un guitariste qui assure vraiment ! Le concert durera presque 2h en comptant le rappel. Un rappel d’ailleurs tellement évident que les grands écrans en ont fait le compte à rebours avec nous. Il se terminera sur Get the Party Started chanté par une Pink un peu essoufflée après son numéro de ruban dignes des grands cirques.

En bref, le concert de Pink fut un show agréable, surprenant et rafraîchissant. On en sort completement hystérique, on en parle avec le sourire et une fois chez soi on continue à écouter ses chansons régulièrement, même si ce n’est pas vraiment notre style. S’il vous prend l’envie d’y aller, ne vous en empêchez pas !

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    Marie  | 03/01/07 à 17 h 45 min

  • Pink fait partie des artistes que j’aime bien sans savoir vraiment trop pourquoi. Je crois que tu viens de m’éclairer un peu. :)

  • Capucine  | 04/01/07 à 13 h 40 min

  • très sympa cette article! ca donnerait presque envie ;)

  • engy  | 04/01/07 à 15 h 33 min

  • seulement presque? :)

  • Zig zag  | 07/01/07 à 19 h 33 min

  • T’as bien d’la chance :) j’aurais bien yallé!!
    mais merci de cet article, on s’y croirait presque (engy: seulement presque?)

  • motard-88200  | 20/03/07 à 21 h 40 min

  • P!nk est ma chanteuse préféré je l’adore.A qan les concert en France?

  • eden  | 02/04/07 à 9 h 59 min

  • je suis aller voir ce fameaux concert et en relisant cette article je n’est pas arreter de revoir tous les moments du concert dans ma tete
    ce qui est de la premiere partie avec laam et avec un pe princess aniesse exuse du terme mais c t un pe pourris d’ailleur laam c fait sifflet
    merci pour cette aritcle qui ma fait revivre ce merveilleux moment
    juste une kestions c tu kan il sort en dvd ???

  • engy  | 21/04/07 à 22 h 42 min

  • Désolé eden, je ne sais pas quand sort le DVD. Pour la référence à la prestation “pourrie” de Laam, je t’excuse volontier car c’est clair que je n’en pense pas moins!

  • siboulette  | 25/10/07 à 19 h 29 min

  • c 1 petassse

Laisser un commentaire