Fromage Lounge

24/07/12 par  |  publié dans : Artistes, Musique | Tags :

Vous prendrez bien du fromage Lounge.

Arborer des tenues décontractées du genre chemises à jabots, vestes de costumes aux motifs Léopard ou lamées, c’est gravement kitch vous allez me dire, mais il n’est pas question de bon goût avec ce phénomène, bien au contraire.
Mark Jonathan Davis, ou Richard Cheese pour le côté paillette de la farce, rime avec potache (bon ça rime pas, je sais). Pour le présenter, on prendra comme référence Tom Jones, mais un Tom Jones, qui aurait fait ses classes dans l’émission des “Grosses Têtes”. Mais ne soyons pas réducteur de tête. Ce crooner salace (son nom de scène entier est Richard “Dick” Cheese, référence à la sauce blanche entourant le Kebab quand un monsieur s’est pas bien nettoyé son morceau de viande) est un marrant mais qui avouons le, fait du bon boulot.

Ce débonnaire pilier de Casino de Las Vegas s’est bien entraîné depuis 2000, avec ses musiciens jazzy interchangeables et tout terrain, à la reprise swingante et easy listening bien barge de tubes pop, rap, rock, et même jusqu’au Heavy Métal, le cocktail est surprenant. C’est comme si Nouvelle Vague avait viré son côté précieux-je me regarde le nombril- branchouille pour mettre l’ambiance dans un bar qui sent bon la cirrhose. Richard Cheese and the Lounge Against the Machine (jeu de mot ramucho!), ce sont sept rondelles au compteur remplies ras la gueule de standards populaires revisités (Another Brick in the wall de Pink Floyd, Rock the casbah des Clash, du U2 etc… ). Les titres de disques sont des blagues qui ridiculisent des noms d’albums de groupes, exemple : Viva la vida de Codplay se mute en Viva la Vodka, c’est fin et comme dit Thérèse, ça se mange sans faim quoi que trop de matière grasse et c’est l’écœurement assuré .
Donc attention à ne pas trop consommer ce fromage qui tâche, qui ne se prend pas du tout au sérieux, se moque ouvertement des artistes (la reprise de Toxic et son intermède où Britney en prend pour son grade) et puis ça fait pas de mal, c’est bien foutu, en gros ça change du dernier Daniel Darc (aucun rapport mais je ne savais pas quoi dire).

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire