The Shoes : du prêt-à-danser

10/07/12 par  |  publié dans : Concerts, Musique | Tags : , ,

 

Au Havre, la future salle de diffusion de musiques actuelles “Le Tetris” voit enfin ses murs sortir de terre. En attendant son inauguration en mars 2013, l’association porteuse du projet, Papa’s Production, propose au public local quatre temps de programmation répartis dans l’année (Level 1 en mars, Level 2 en juin, Extra Ball et le festival Ouest Park en octobre, Final en décembre) sous chapiteau et dancing en bois.

C’est dans le cadre du final du Level 2 que la Papa’s a programmé une soirée en plateau 100% électro. En ouverture s’est produit le duo rouennais Dead Rock Machine. En 2010, le groupe avait décroché une place dans le programme “Booster” de la Région Haute-Normandie pour pouvoir se professionnaliser (aide financière et aide de professionnels reconnus pendant trois ans). Cette année, Dead Rock Machine a encore franchi une belle étape-tremplin : une sélection en tant que Découverte Haute-Normandie pour le Printemps de Bourges 2012. C’est fort de ces expériences que le groupe électro-pop est arrivé sur la scène du Tetris provisoire en semi-professionnels, avec une scénographie simple mais efficace.

A suivi le groupe havrais Spin Smashers, un duo né en 1999 qui connaît depuis quelques mois un second souffle : de nouveaux titres, des remixes et la sortie de son premier maxi en janvier dernier. Depuis la sélection du titre “200 €” par le tremplin local “I love LH”, la formation électro à couleur house et french touch accumule des dates en Haute et Basse-Normandie. Ce soir là, Spin Smashers a présenté un DJ set complètement inédit, mêlant des titres déjà entendus par les connaisseurs et des morceaux encore jamais présentés, composés pour l’occasion. On a entendu dire qu’un de leurs titres (encore introuvable sur le net !) avait tapé dans l’oreille de The Shoes…

UN CONCERT PRESQUE PRIVÉ

En tête d’affiche ? The Shoes. Le groupe originaire de Reims connaît un succès international depuis la sortie en mars 2011 de son premier album, Crack My Bones. Dedans, on y retrouve le tube Time To Dance, propulsé sur le devant de la scène indie grâce à un clip perturbant avec Jake Gyllenhaal dans le rôle d’un tueur sans vergogne.

Deux minutes d’ America (titre d’un précédent EP du groupe) en guise d’intro, puis Time To Dance commence. En visionnant la vidéo, on peut être fasciné ou dérangé. Sans les images, tout est différent : à l’écoute de l’album ou directement en live, le titre dance pop transporte une énergie positive qui comme son nom l’indique, donne envie de danser. D’ailleurs, le public exulte dès les premières secondes du morceau et jusqu’à la fin.

Ce soir là, on a déploré le peu de monde venu, laissant le chapiteau provisoire à moitié vide. Le grand week-end de festivals (Eurockéennes, Main Square, Rock dans tous ses Etats…) aura eu raison de la prestigieuse programmation. En revanche, cela n’a rien enlevé au jeu de scène du groupe. Avec sa formation à 4 (le duo de compositeurs Guillaume Brière et Benjamin Lebeau plus deux batteurs en fond de scène, parfois accompagnés de deux batteurs supplémentaires pour les grosses salles), The Shoes s’est donné corps et âmes pour conquérir les coeurs des quelques cent-cinquante personnes présentes. Cela a fonctionné : on a retenu les incroyables Time To Dance et America en tête des machines dance, Investigator, Cliché et Stay The Same aussi avec leurs refrains entraînants. Le groupe a relevé le défi de faire bouger les spectateurs, partis ravis de ce concert presque privé.

Pour voir The Shoes cet été, choisissez le festival de Dour en Belgique (les 12 et 14 juillet) ou en France à Mulhouse le 15, à Grenoble le 28…

 

Quelques noms du prochain festival Ouest Park viennent d’être dévoilés. Seront à l’affiche : Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra, 2 Many DJ’s, Pony Pony Run Run, Miossec, Stuck In The Sound…

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire