Yoanna et son accordéon

01/06/07 par  |  publié dans : Artistes, Musique

Partez à la découverte d’une artiste extraordinaire et séduisante sur un air d’accordéon de guinguette en provenance de Suisse !
Octobre 2006. Les rues piétonnes rennaises commencent à se remplir de bonnets, de gants et d’écharpes. Mais l’air se remplit de sonorités joyeuses, franchouillardes et estivales. Rennes se transforme en guinguette géante tandis que l’automne commence à céder du terrain à un hiver un peu trop pressé à mon goût. Le festival Le Grand Soufflet vient d’ouvrir ses portes sur la place du Parlement et accueille des accordéons du monde entier ! … de la France entière tout du moins.

Le Grand Soufflet, kézaco ? C’est un festival se proposant de promouvoir le fameux piano à bretelles, autrement appelé piano du pauvre ou accordéon, de le remettre au centre d’une manifestation culturelle afin de démontrer que son modernisme et son éclectisme font de lui un instrument aux multiples possibilités et loin de l’image « has been » qu’il traîne depuis les années 80 et 90. Symbole d’une France rurale et franchouillarde, il tente de démocratiser la création contemporaine et de donner accès au plus grand nombre à un spectacle vivant et vimbrant.

Octobre 2006 donc. Parmi tant d’autres, Yoanna une jeune artiste venant tout droit de la Suisse helvétique investit la scène du chapiteau, caché derrière son accordéon. A première vue, on se dit qu’un coup de vent soudain suffirait à la faire chavirer tant son corps longiligne semble à peine supporter le poids de son instrument. Mais cette impression s’envole bien vite dès qu’elle empoigne le micro, Yoanna est une jeune fille forte et énergique dans un corps mince et élancé. Sa voix puissante roule les « r » à la Brassens et rappelle le timbre de Piaf. Son univers et sa douce folie agissent instantanément et son charisme est indéniable : elle séduit les hommes par son extravagance et les femmes par son caractère. Avec elle, l’accordéon se montre docile et soutient à merveille une voix qui se prête à un registre unique, sorte de chaînon manquant entre les Béruriers Noirs et Yvette Horner.

Suite à cette rencontre hors saison, je m’empressai d’acheter son maxi intitulé La Maladie qui me tendait les bras à la sortie du concert. 5 titres à se mettre sous la dent, cela peut paraître insuffisant après une formidable prestation d’une heure. Mais à peine la platine CD se met elle en route, qu’on replonge dans l’univers si attractif de Yoanna. Sur fond de place de village en plein marché, une sirène de pompier parvient à peine à cacher un air lointain d’accordéon aux teintes de guinguette et de bal musette. La magie opère immédiatement, La maladie, premier titre de cette galette, et son arrangement (contrebasse, saxophone, batterie) vient se frotter aux Têtes Raides. L’interprétation de Yoanna est éclatante, vivante et assume un air parisien des 30 glorieuses. La suite se fait plus puissante et intense. La Fleur et son refrain sans compromis aborde un thème grave tout en gardant une écriture légère et souple, plus crûe, l’histoire d’une fleur et de ses pétales aux prises avec un amant violent. « Trouve ton courage, arrache-toi, cet homme te tue du bout des doigts »
Saint Catherine quant à elle, est une petite recréation, aux allures de ballade enfantine tandis qu’Encore une porte et son texte futé aborde les difficultés dans la vie d’un couple. La crise du logement et son banjo soulignent les problèmes de logement actuels pour les jeunes, toujours en gardant un texte subtil et parfaitement écrit. Ce titre et le CD se terminent sur une « performance » a cappela cocasse et hilarante qui complète le portrait d’une artiste décapante, séduisante et hors du commun… En espérant la retrouver très prochainement avec de nouveaux textes tous aussi irrésistibles !

5 titres c’est finalement bien suffisant pour éclairer une soirée et réchauffer les cœurs d’un air d’accordéon dansant et bouillonnant!

Site internet : http://www.matcha.ch/

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    dolly  | 10/06/07 à 13 h 42 min

  • moi j’adore l’accordeon !! merci de m’avoir fait découvrir cet artiste !!!

Laisser un commentaire