MANDY

13/05/18 par  |  publié dans : A la une, Cinéastes, Cinéma, Non classé | Tags : , ,

Synospis : Red Muller et Mandy Bloom mènent une vie paisible en pleine nature lorsqu’ils sont attaqués sauvagement par les membres d’une secte dirigé par le sadique Jérémie Sand. Red se laisse alors envahir par sa soif de vengeance.

Inspiré par la mort de ses parents et la musique Hard Rock, sur un scénario écrit en 2006, Panos Cosmatos ne s’en sort pas avec les démons qui le hantent. Et c’est tant mieux ! A la fois trash, gore, violent, profondément sombre, ce long métrage est une dérision formidablement drôle des films de série B. Tout est parfaitement bien détourné : du mauvais grain d’image surligné par des filtres rouge sang, à un jeu d’acteur volontairement mauvais, sur-exagéré, en passant par un scénario loufoque basé sur une histoire perchée entre plusieurs galaxies… Et, cerise sur le gâteau, une musique extrêmement forte, omniprésente et ringarde sur des dialogues kitschissimes. Ça déroute, ça bouscule jusqu’à faire quitter la salle à 1/3 des spectateurs et il est vrai qu’on se demande bien si Nicolas cage et le réalisateur n’ont pas ingurgité trop de substances hallucinogènes pour s’embarquer dans ce glauque-trip cinématographique. Mais… Le dernier plan en dit long et résume tout ! Certes, on est ravi de redescendre sur terre après avoir bien plané, mais cette virée stupéfiante demanderait presque une nouvelle piqure.

Sortie prochainement (Durée 2H01)

De Panos Cosmatos Avec Nicolas Cage, Andrea Riseborough, Ned Dennehy

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire