Casus, “Finding the Silence”

08/11/14 par  |  publié dans : Scènes | Tags : ,

Casus

Fille porteuse

On connaissait les mères porteuses. Avec la compagnie des australiens (et samoans) Casus, le public istréen du Théâtre de l’Olivier a découvert les filles porteuses. A dire le vrai, on l’avait déjà vu avec celles de « Circa », d’autres australiens avec qui ils ont joué, mais c’était l’année dernière à Aix en Provence. D’ailleurs, pourquoi dit-on « les filles » et « les garçons » pour la danse et le cirque, alors que ce sont manifestement des hommes et des femmes ?
Et même des femmes fortes: porter Natano Fa’anana, jesse Scott et Laclan McAulay, ses trois acolytes, ne fait manifestement pas peur à la belle Emma Serjeant.

Humilité

Tout en finesse et subtilité, dans une lenteur hypnotique, leur mouvement est fluide comme l’eau, jamais les effets ne sont appuyés. Ils évoluent d’un point à l’autre en passant -sans s’y arrêter- par la forme parfaite, comme si de rien n’était, avec la grâce et l’humilité des grands artistes.
Créer le vide semble facile et naturel comme un kata d’aïkido, ils trouvent des équilibres improbables, toujours à la limite de la rupture, passent au ralenti du sol à la chandelle comme un film au défilement inversé.
Dans une pénombre propice à l’intimité, ils cherchent le silence de la paix intérieure, en soi et dans la relation à l’autre. Au cirque, vous remettez votre vie entre les mains de vos partenaires. Sans une confiance totale, la magie ne saurait apparaître.

Zen

Force, calme et sérénité, c’est un spectacle fascinant, une sorte de cirque zen tout en puissance, en tension sans ostentation, flirtant avec les limites et osant la fragilité.
Les enfants retiennent leur souffle, le public ne peut s’empêcher d’applaudir, comme pour atténuer la tension.
Le cirque, c’est toujours les mêmes numéros déclinés à l’infini, pourtant ils renouvellent totalement le genre et créent un univers poétique bien à eux.
C’est leur deuxième spectacle, encore en construction et déjà très abouti.
Un moment de grâce.

 


Photos : Jean Barak

 

Création en cours dans le cadre de Scènes et Cinés au Théâtre de l’Olivier à Istres.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire