BLOOD AND TRUTH

24/06/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , , , ,

Pour le plus grand plaisir des amateurs de réalité virtuelle, Sony continue d’alimenter son PS VR avec des titres de haut vol. Ainsi après les jeux de plateformes « Astro bot rescue mission » et « Moss », place à de l’action pure et dure avec « Blood and Truth » qui nous propose de devenir le héros d’un blockbuster hollywoodien dans un Londres explosif.

Déjà à l’origine du sympathique « London Heist », les développeurs de SIE London Studio continuent de rendre hommage à leur ville. Cette fois on y campe Ryan Marks, un soldat exfiltré du moyen orient, qui de retour parmi les siens, va devoir affronter de dangereux criminels. Heureusement, le bonhomme est un as de la gâchette et manie les flingues comme le lance grenade avec une facilité déconcertante. Pas du luxe vu le nombre de mécréants lancés à vos trousses. Dans une discothèque, un casino, un chantier et même sur des motos ou à bord d’un hélicoptère, tous les moyens sont bons pour vous faire passer l’arme à gauche. La riposte n’en est que plus spectaculaire.

En variant ces décors et en multipliant les séquences épiques « Blood and truth » fait fort. Plutôt que de concurrencer un Fps style « Farpoint », le titre emprunte davantage aux rails shooters immortalisés par « Operation Wolf ». Les déplacements sont donc limités. La plupart du temps on clique sur la zone où on souhaite se rendre avant de faire parler la poudre. On peut toutefois se mettre à couvert et recharger ses munitions. Aucun retour en arrière n’est possible. Un manque de liberté ? Peut-être, mais on y gagne dans le rythme et l’effet motion sickness / mal au cœur est -en dehors de certaines séquences – aux abonnés absents. Seul petit bémol, concernant la jouabilité, si les PS Move répondent bien, l’expérience est moins concluante avec un Dualshock 4. Pour l’immersion on aurait aimé que le VR Aim, le fusil en plastique exclusif à la PS4 soit compatible. Ce qui n’est (pour le moment ?) pas le cas.

Extrêmement ludique, avec ses cascades et ses ralentis, le bébé vous occupera cinq grosses heures, sans compter les défis annexes. Une durée de vie correcte pour un titre purement orienté arcade. Qui plus est, le rendu visuel, talon d’Achille de nombre d’expériences en VR, est ici soigné… C’est dire si ce trip en capitale anglaise, pétaradant et jouissif s’impose comme un des fleurons du genre. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire