GRID

15/10/19 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

Qu’ils touchent au Rallye, à la formule 1, à des courses d’un autre genre avec « Onrush » ou encore aux fameuses « Micromachines », les développeurs de Codemasters sont devenus les rois du jeu de course. Dernier bébé en date : « Grid », titre qui permet de faire revivre une série laissée de côté depuis quelques années tout en proposant aux gamers une expérience arcade. Purement arcade. Ce n’est pas si fréquent.

Si on excepte le bond technologique, forcément notable tout dans « Grid » rappelle les heures de gloire de la PS One ou de la Dreamcast. Ici, on va droit à l’essentiel avec un mode multijoueur présent mais succinct et une carrière qui n’est qu’une simple succession de défis (105 pour être exact), sans avatar à créer, voitures à réparer ou à booster entre chaque run. La scénarisation est minime : un coéquipier (à recruter) pour rapporter davantage de crédits dans la besace et un rival désigné prêt à percuter notre quatre roues si on commence à le chauffer. Et puis… c’est tout. Gênant ? Pas forcément vu que les courses sont variées. De jour comme de nuit, le GT, le Touring, des épreuves plus particulières à bord par exemple de Mini ou de F1… il y a de quoi faire. Certes le contenu est un peu maigre avec une quinzaine de tracés (aux différentes variantes) et 70 bolides mais les sensations éprouvées, sur des pistes rurales comme sur des circuits fermés sont là.

Le rendu de vitesse convainc rapidement. Des ralentissements ternissent cependant les courses en peloton dans la nuit. Heureusement, ce n’est pas si fréquent. Pad en main on compose avec une sensation de glissade, mettant le Drift à l’honneur, à la manière de l’illustre « Ridge Racer ». L’objectif n’est donc pas de faire une simulation réaliste mais un jeu vidéo fun, captivant qui se picore par petits instants. L’autre objectif est de favoriser le spectacle, en offrant des points d’expérience supplémentaire lors des prises de risques (dépassement à l’extérieur, frôlement…) ou lorsqu’on accomplit des trajectoires parfaites.

Autre bonne surprise : l’Intelligence Artificielle. Codemasters a en effet donné différents comportements aux concurrents, prudents… ou agressifs selon les situations. Certains d’entre eux n’hésitent pas à venir froisser la tôle pour prendre la pole. Des carambolages arrivent fréquemment pour des crashs assez spectaculaires. Heureusement, pour les débutants, en cas de sortie de route, quelques flashbacks sont à disposition. Aussi simple qu’efficace ce « Grid » version 2019 remplit donc son contrat, surtout sur Playstation où « Forza » – exclu Xbox One et PC – brille par son absence. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire