JOURNEY TO THE SAVAGE PLANET

09/02/20 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

Quand une entreprise d’aérospatiale un peu spéciale décide d’aller explorer l’univers, forcément, cela donne une aventure assez atypique. Précisément, voici le point de départ de Journey to the savage planet, un titre hybride, entre exploration, combat, recherche… et bonne humeur. Un premier pas prometteur pour Typhoon Studios.

Avant de descendre du cockpit pensez à faire un tour par les options, histoire de couper un doublage français accent québécois peu approprié pour s’immerger pleinement dans l’aventure. Rassurez-vous jouer dans la langue de Shakespeare n’empêche pas, bien au contraire d’apprécier les nombreuses vannes glissées ici et là par les développeurs. Même si le ton est parfois graveleux, on salue l’initiative d’aller dans l’humour finalement peu présent dans les jeux vidéo.

Sans atteindre des sommets, la réalisation est propre. Toute l’astuce est de s’appuyer sur une direction artistique cohérente, pétaradante de couleurs. En vue FPS on arbore donc sourire aux lèvres cette planète qui regorge d’endroits réellement différents. Plaines, collines, grottes… chaque lieu possède une identité assez unique. Entre deux analyses de la faune et de la flore locale, les combats plutôt classiques ne manquent pas de punch. Des boss sont même au rendez-vous.

Si l’on pense parfois à des œuvres comme « No man’s sky » ou « Subnautica », la progression emprunte davantage au Métroidvania, avec certains objets comme le grappin ou le jet-pack à récupérer pour atteindre des zones jusqu’alors inaccessibles. Sympathique… même si parfois le rythme est haché en raison de nombreux allers-retours à effectuer. La récolte de certains matériaux, indispensables est aussi répétitive à la longue… ce qui pourra en lasser certains. Sans être parfait « Journey to the savage planet » a toutefois le mérite d’être original et d’oser constamment. Une démarche à saluer. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire