MADDEN 20

19/08/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , , ,

Comme chaque année, EA Sports lance sa nouvelle saison des jeux de sport dans la chaleur du mois d’Août. Et comme chaque année, ce coup d’envoi est donné par Madden, sa célèbre simulation de Football Américain, qui a pris pour habitude de squatter le haut des charts au pays de l’oncle Sam. Et en attendant 2020, où le jeu sera sans doute présent sur les futures consoles, ce nouvel opus assure sur tous les niveaux, en apportant suffisamment de nouveautés pour combler les fans.

Ainsi le principal ajout se nomme le « X-Factor », une sorte de bonus que certaines stars, en enchaînant les bonnes actions sur le terrain obtiennent momentanément. L’occasion d’enchaîner les gestes offensifs ou défensifs propres à assurer le spectacle. Cet attribut souvent spécifique aux sportifs étant annulé en cas de mauvais pas, il est difficile de crier à l’abus. Un équilibre bien trouvé qui apporte un petit aspect arcade à un titre extrêmement complet. La présence de stratégies inédites dans le playbook en est une autre preuve.

Sur le terrain ça bouge toujours aussi bien, avec des collisions réalistes et des graphismes agréables. Le moteur Frostbyte fait toujours son petit effet. Les commentaires et les nombreux plans sur les remplaçants, coachs et supporters contribuent à l’immersion. On s’y croit et une fois toutes les règles assimilées le jeu devient plaisant. On rappellera que malgré les apparences, les règles du foot US s’apprennent vite. Il faudra cependant aux novices un temps d’adaptation pour bien défendre. L’anticipation du coup adverse étant le maitre mot de ce sport basé sur le contact.

En plus du traditionnel championnat articulé sur la quête du Superbowl, les développeurs ont intégré un mode « Face to the franchise » qui prend la relève de la sympathique histoire « Longshot » présente dans les deux versions précédentes. On se retrouve cette fois dans la peau d’un étudiant qui doit faire ses preuves au collège, l’antichambre du monde pro avant de gravir les échelons. Bien qu’assez court et servi par une narration assez classique (traduite uniquement dans la langue de Shakespeare), le parcours reste agréable et frais. Suffisant pour se détendre entre deux matchs en ligne, où le niveau est réellement costaud.

Cependant le gros morceau reste le fameux « Ultimate Team », beaucoup plus développé que dans « Fifa » pour ne citer que lui. Pléthore de petites missions pour glaner des crédits ou des joueurs, challenges online ou solo, de la coop, possibilité d’entraîner ses poulains pour leur faire monter de niveaux… L’amateur a de quoi passer l’année sans s’ennuyer. Forcément présentes, les microtransactions ne sont cependant pas un frein à la progression classique. On arrive en enchaînant quelques perfs à avoir une équipe honorable rapidement. A vérifier toutefois si elle restera compétitive sur la durée. Solide et bien fini, « Madden 20 » s’impose donc comme une valeur sûre, qui à défaut de renouveler le jeu de sport séduit sur tous les tableaux. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire