Fiesta des Suds 2014, suite et fin

01/11/14 par  |  publié dans : Concerts, Musique | Tags : , , ,

SAMSUNG CSC

La 23eme édition de la Fiesta des Suds aura été l’édition de tous les records. Plus de 50 000 spectateurs pour 35 concerts et 6 expos déroulés sur 3 jours et demi. …Pourquoi “Et demi” ? Car la Fiesta a offert aux festivaliers une nuit blanche électro avec des Dj sets jusqu’au dimanche midi. Autant vous dire que ça s’est enchainé et que ça a pulsé sévère !

20h30 : Selah Sue ouvre le bal

SAMSUNG CSCLa jolie Belge au chignon destroy-bien-étudié a très certainement été l’artiste qui a fait dégainer le plus grand nombre de téléphones portables pour la shooter. Il faut dire qu’elle sait y faire… Une blonde aux yeux bleus qui sait rouler les “r” et qui chante du reggae/ ragga, ce n’est pas commun d’autant qu’elle le fait plutôt bien. Notre esprit s’évade volontier un temps sur une plage de sable fin une douce nuit d’été … Jusqu’au moment où la réalité nous rattrappe violement… Un gars derrière nous nous gueule un yaourt infame dans les oreilles. On se retourne, et là, magique! Un acteur de “Plus Belle La Vie”… “Rire”, “lol”, “méga lol intergalactique”. Grand moment de bonheur et de tolérance… Ca se passe comme ça à Marseille! Une heure de concert aura eu raison de nous, partons à la découverte d’autres pépites. Il parait qu’un pigeon américain s’est posé dans la Salle des Sucres…

22h00 : Pigeon John ou le hip hop pop

Notre gros coup de coeur de la soirée! Une folle énergie, un flow dansant et une musique bien ficelée, on se prend au jeu et nous voilà embarqués dans son jet privé direction L.A. Pigeon John a enflammé une salle des Sucres bien pleine et n’a pas déçu. Ses armes ne sont pas des grosses chaines, ni un look improbable, mais son flow et son énergie communicative. Résultat, la Salle des Sucres saute comme une folle les bras vers le ciel. La mort dans l’âme, on quitte la salle en sautillant quand le concert est au zénith. On nous crie dans les oreilles que l’on va louper Chinese Man Records qui s’apprête à débarquer sur la scène principale.

SAMSUNG CSC

22h30 : Chinese Man Records

Horreur, malheur. Tous les fans sont déjà là à notre arrivée… Des miliers de personnes se sont ruées à l’extérieur pour assister au show des très attendus sudistes qui cartonnent all over the world avec leur electro. Décision prise: nous n’assiterons pas à cette fiesta car trop de monde, trop de bruit. TROP TROP TROP, ça tape trop fort et au final, malgré le carton annoncé, on a du mal à accrocher… On part alors à l’assaut des zones de restauration et à la découverte des différentes expos, histoire de vivre l’autre face de la Fiesta des Suds.

SAMSUNG CSC

Comme à l’acoutumé, on découvre des expos aux quatre coins des docs. Du street art, des peintures d’artistes brésiliens issus des favelas de Rio, ghetto blaster géants en carton qui résument bien à eux seuls l’esprit de la Fiesta des Suds. Et … Placé au beau milieu d’un passage, un distributeur, seul, sans aucune autre indication que “Distributeur de lettres d’amour” et “2€”. On est curieux, alors on sacrifie notre petite pièce prévue pour la pause café du lendemain. C’est fun, c’est mignon tout plein et ça crée une réaction en chaine de Marseillais en mal d’amour qui viennent s’en payer une petite dose. Chaleur dans nos corps !!!

ET VIVEMENT OCTOBRE 2015 !

SAMSUNG CSC

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire