L’escargoline révolutionne la randonnée à mobilité réduite

On le sait, les personnes à mobilité réduite n’ont pas encore accès partout. Certaines municipalités construisent même encore des lieux où les personnes avec handicap moteur ont un mal fou. Si l’accès total aux personnes avec handicap se démocratise, il est difficile de le transposer à la randonnée. Mère nature n’a pas conçu des chemins adaptés à la randonnée pour handicapés. C’est là que Jacques Clouteau intervient. Son innovation porte un nom : l’Escargoline.

Qu’est ce que l’Escargoline ?

C’est avant tout l’histoire d’un passionné de randonnée à traction animale. Amoureux des ânes, Jacques et et Isabelle confectionnent et vendent sur leur site randoline tout un tas de matériel pour âne. Des bâts pour ânes au petit matériel (selles, colliers, attaches, sacoches …), tous les amateurs de randonnée et habitués des chemins de compostelle ayant déjà parcouru les sentiers avec un âne pour les aider à porter leurs bagages connaissent cet artisan.

L’Escargoline est une création un peu à part, brevetée et révolutionnaire, qui permet aux personnes handicapées moteur de randonner.

Elle est disponible en deux version :

  • Traction animale
  • Traction humaine

Le modèle à traction humaine est parfaitement adapté à des randonnées avec personnes en situation de handicap sur des sentiers faciles, plutôt plats.

Randonnée pour personnes handicapées

L’Escargoline à traction humaine permet de se promener en toute sécurité, avec un certain confort. Il est possible de prévoir une seule personne pour tracter, ou deux afin de limiter la fatigue. De manière générale, une personne suffit pour n’en tracter qu’une à l’arrière. Il est en revanche possible de loger à deux. Dans ce cas, il est préférable de mettre deux attelages à traction humaine.

Une personne peut également contrôler la direction derrière l’escargoline, mais la personne en situation de handicap est également capable de piloter !

Retrouvez tous les produits proposés par Jacques, un artisan qui met un point d’honneur à produire 100% Français, dont le travail est reconnu par des milliers de randonneurs depuis des années.

Voir le site Randoline.

Escargoline ou Joëlette : comment choisir ?

La Joelëtte est la cousine éloignée de l’Escargoline. Elle permet elle aussi de randonnée avec des personnes avec un handicap, mais ne récolte pas autant de louanges et d’avis positifs.

L’Escargoline est également plus abordable financièrement, et offre un bien meilleur confort. Elle est en tri-roues, là où la Joëlette est une double roue. Le centre de gravité est également bien plus bas sur l’Escargoline.

Enfin, la Joëlette ne permet pas à la personne installée dans le fauteuil de gérer les freins ni de piloter. L’Escargoline offre plus d’autonomie à la personne embarquée. L’immersion est plus importante. Si vous prévoyez en revanche un trajet très sportif ou de franchir des portions très compliquées, bien-sûr, la Joëlette, plus mobile, est un choix plus judicieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *