A Hard Day de Kim Seong-Hun – Quinzaine #Cannes2014

29/05/14 par  |  publié dans : Cinéma | Tags : , , ,

A-Hard-Day-posterLa Quinzaine présente : une comédie-polar, ou un thriller-sketch. Bref, un film coréen avec beaucoup de tension et d’esprit.

Vaudeville policier

Un commissaire de police fait un détour par la brigade criminelle – sujette à une enquête interne – pendant l’enterrement de sa mère. En deuil, stressé, il percute un homme dont il cache le corps dans le cercueil de la défunte. Dès lors, les évènements s’enchaînent, car rien ne se passe jamais comme (il l’a) prévu dans ce vaudeville policier, où l’action fait le gag et vice-versa. Machisme bonjour. Même topo que pour Cold In July. Trois femmes dans A Hard Day : la mère, la sœur, et la fille. Histoire de dire que Gun-su a des attaches et qu’il est moins pourri qu’il n’y paraît. Autant l’avouer : on s’est quand même bien marré.

Ils avaient ouvert la brèche : Hong-jin Na (The Chaser/The Murderer) et Kim Jee-Woon (J’ai rencontré le diable) ont montré l’exemple cette dernière décennie en signant des thrillers à ce point maitrisés qu’ils faisaient de la nationalité sud-coréenne un label de qualité. Avec A Hard Day, Kim Seong-Hun s’inscrit dans la même veine, mais dans dans un autre style, comme un frère cadet (c’est son deuxième long-métrage) qui ferait des cabrioles dans les pas de ses aînés, gagnant ainsi notre attention. Point de fulgurance cinématographique, de talent inné pour les atmosphères, de psychologie poussée. Et pourtant, de l’action jamais surestimée, qu’elle engage un personnage sur le qui-vive ou deux rageux dans la baston, des chorégraphies qui ne négligent ni l’espace, ni les objets, et toujours, cette pointe d’humour. Kim Seong-Hun s’amuse, un brin cynique, un brin farceur, transmet à son spectateur toute son énergie de réalisateur de comédie. De cinéaste, puisqu’il ne manque pas d’utiliser les outils cinématographiques à sa disposition (le hors-champs, le montage, les effets spéciaux, le sons). A Hard Day, sans cesse, rebondit, et en bon thriller, ne laisse à personne le temps de souffler – surtout pas à son personnage. Vif et explosif, il s’impose de lui-même comme un divertissement, à ne pas bouder.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire