Comment gérer un acouphène pulsatile ?

Les personnes souffrant de troubles auditifs, tels que l’acouphène pulsatile peuvent voir leur quotidien perturbé à cause des désagréments de cette pathologie. Il s’agit d’un bruit parasite qui s’assimile aux battements du cœur de la personne, mais souvent, il n’y a pas de traitement curatif et ce trouble peut récidiver et devenir un problème chronique.

Quelles sont les causes de l’acouphène pulsatile ?

L’acouphène pulsatile est une maladie qui peut avoir différentes origines, pour pouvoir la soulager, il est important de bien la diagnostiquer. Parmi les causes possibles, on a :

  • Flux sanguin perturbé ;
  • Hypertension ;
  • Athérosclérose ;
  • Fluide dans l’oreille ;
  • Otospongiose ;
  • Hyperthyroïdie.

D’autres causes, telles que la maladie de Paget qui est difficile à détecter, ou encore une tumeur glomique peuvent engendrer ce syndrome. De manière courante, ces acouphènes ne révèlent pas de maladie grave, une perturbation du flux sanguin peut l’expliquer, lorsqu’il survient au niveau de la zone auditive. Une hypertension artérielle, ou intracrânienne est observée chez les patients souffrant d’acouphènes, il existe une corrélation entre le taux de stress et les acouphènes, comme dans le cas d’autres pathologies où le stress peut causer les symptômes comme la cystite. Les personnes ayant des acouphènes souffrent d’une gêne au quotidien, mais les conséquences peuvent être bien plus graves, entre le stress qui est accentué par ce bruit, le manque de sommeil, souvent de forts maux de tête, voire des vertiges et de fortes douleurs au niveau des cervicales, ce cumul peut engendrer un état de dépression, une isolation sociale et une perturbation de la vie quotidienne, familiale, et professionnelle de la personne.

Comment traiter une personne souffrant d’acouphène pulsatile ?

Si vous pensez être concerné par cette maladie, il est important de consulter dans un centre spécialisé de neurologie interventionnel, à l’aide d’examens cliniques, d’IRM ou de scanner, un diagnostic peut être établi pour pouvoir trouver un traitement adapté. Il peut y avoir une prise de médicaments, ou dans certains cas, un acte chirurgical sera nécessaire, mais l’ORL peut vous demander d’avoir un mode de vie plus sain, comme pratiquer un exercice physique régulièrement, réduire son taux de stress au quotidien, ou encore adopter un régime pauvre en sel, ce qui peut en somme aider à réduire la pression artérielle de la personne. Lorsque la cause est moins évidente, il faut alors atténuer ces acouphènes avec des thérapies sonores, cognitives (TCC) ou Tinnitus retraining therapy (TRT), accompagnées de conseils pour gérer au quotidien et des exercices de relaxation adaptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *