Tout savoir sur le rhumatisme articulaire aigu

Souvent détecté suite à une infection de Streptococcus, le rhumatisme articulaire aigu désigne une maladie inflammatoire auto-immune. Les personnes les plus susceptibles d’être touchées par cette maladie, sont les enfants qui ont entre 5 ans et 10 ans. Qu’est-ce qui peut donc causer le rhumatisme articulaire aigu ? Comment le reconnaître ? Et quels sont les traitements possibles ?

Les causes du rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu veut dire que le corps se met à produire des anticorps contre son propre organisme, il fait partie des maladies qui peuvent toucher un enfant de moins de 10 ans. On peut tomber sur des cas exceptionnels où le malade a moins de 3 ans. Cette maladie seconde généralement une infection ORL : une angine, une pharyngite, ou une scarlatine. Néanmoins, il existe des facteurs de risques qui peuvent la provoquer :

  • Avoir des angines streptococciques à répétition ;
  • Visiter un pays où la maladie est endémique ;
  • Vivre en conditions sociales défavorables :
  • Vivre en collectivité.

Il faut éviter autant que possible de se mettre dans ces conditions pour ne pas être affecté par la maladie.

Les symptômes du rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu est le plus souvent retrouvé chez les enfants qui viennent de passer par une scarlatine, une angine ou une pharyngite (retrouvez quand se faire vacciner contre la grippe ici). La maladie peut survenir de manière brutale ou progressive :

  • Gonflement au niveau des articulations ;
  • Une fièvre supérieure ou égale à 39°C ;
  • Rougeur et douleur des articulations ;
  • Éruptions cutanées.

Un malade atteint de RAA verra ses articulations devenir chaudes, rouges et augmenter de volume. Dans la plupart des cas, elles deviennent douloureuses. Les articulations concernées sont les poignets, les coudes, les genoux et les chevilles principalement, mais les doigts, la hanche et d’autres articulations peuvent être touchées aussi. La fièvre peut s’accompagner de troubles digestifs, de sueurs et de pâleur.

Les traitements du rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu peut être traité : on prescrit alors des antibiotiques, tels que la pénicilline ou des anti-inflammatoires, tels que des corticoïdes. Le malade doit beaucoup se reposer (environ 3 à 4 semaines). Il est important de continuer à prendre un traitement antibiotique en prévention des rechutes, car le plus souvent, elles sont fréquentes. À titre préventif, il faut que toute infection ORL ait une prise en charge efficace, même lorsque l’infection paraît bénigne, pour éviter la survenue de toute complication, y compris le rhumatisme articulaire aigu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *