Les adultes à haut potentiel, qu’est-ce que ça veut dire ?

Les adultes à haut potentiel voient le monde différemment de l’ordinaire. Ils pensent plus profondément aux choses, ressentent des émotions plus fortes et ont une sensibilité accrue aux stimuli de toutes sortes. Leurs capacités intellectuelles et créatives exceptionnelles leur permettent d’apporter des contributions et des réalisations remarquables.

Cependant, cette perspective distincte amène souvent la personne surdouée à se sentir en décalage avec le monde, ce qui peut être aggravé par un manque de compréhension de son expérience par les autres. Une question s’impose donc : à quoi ressemblent les personnes à haut potentiel et ont-elles des besoins spécifiques en matière de santé mentale ?

Adulte à haut potentiel : qu’est-ce que cela signifie ?

Qui est un adulte à haut potentiel ? S’agit-il d’être très cérébral, d’être capable d’effectuer des activités cognitives très difficiles ou de se souvenir d’énormes quantités d’informations ? Est-ce le fait d’être né avec une capacité inhérente à s’exprimer par l’art et la musique ?

Un individu à haut potentiel peut être tout cela et bien plus encore. La plupart des gens ignorent que l’intensité – émotionnelle, intellectuelle et physique – est une caractéristique universelle des adultes à haut potentiel. Votre première réaction en entendant le terme « haut potentiel » peut être de reculer.

La vérité est qu’il existe d’innombrables types de talents exceptionnels qui ne sont pas représentés dans la notion commune. De nombreuses personnes sensibles aux émotions, par exemple, font preuve d’un haut degré d’intelligence interpersonnelle, d’intelligence intrapersonnelle et d’intelligence spirituelle.

La thérapie des adultes à haut potentiel

Certains thérapeutes peuvent commettre des erreurs en essayant de comprendre les individus à haut potentiel, par exemple, ils peuvent confondre leur haute intelligence avec leur santé mentale, ce qui est une erreur fréquente que les thérapeutes commettent lorsqu’ils ont affaire à des clients surdoués.

Les thérapeutes et autres professionnels de l’aide commettent fréquemment d’autres erreurs préjudiciables, comme :

  • Dire à leurs clients qu’ils n’ont pas un haut potentiel ;
  • Dire à leurs clients que tout le monde est doué à sa manière, donc que leur douance ne vaut pas la peine d’être examinée ou considérée ;
  • Dire à leurs clients que leur besoin de discuter ou d’explorer leur haut potentiel est un signe d’arrogance ou d’élitisme.

La liste est longue, mais ce sont là quelques-unes des considérations les plus essentielles. Bien sûr, les personnes surdouées étant des êtres humains, elles partagent les mêmes diagnostics, les mêmes ambitions et les mêmes valeurs que les autres personnes. Néanmoins, il est essentiel que les professionnels qui les assistent n’ignorent pas, ne minimisent pas ou ne nient pas le rôle que la surdouance joue dans tout ce qui précède.

Pour certains adultes à haut potentiel qui ont vécu avec le sentiment primaire d’être incompris, de manquer d’un mimétisme social précis et crucial et d’avoir des difficultés à trouver un sens dans le monde neuronormatif, le soutien qu’ils ont recherché peut être plus blessant qu’utile, et ils peuvent même considérer ce rejet ou cette inadaptation par la partie douée d’eux-mêmes comme traumatisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *