Quelles sont les caractéristiques d’un trouble dissociatif ?

La « dissociation » fait référence à la singularité des patients aux yeux de ceux qui les côtoient et se décline dans les dimensions intellectuelles, émotionnelles et corporelles. Nous aborderons dans le présent article la définition en détails des troubles dissociatifs et les caractéristiques de chacun de ces types chez les patients. Suivez-nous pour en savoir plus sur le sujet.

Description du trouble dissociatif

Une personne présentant un trouble de la dissociation peut oublier entièrement des événements qu’elle a accomplis durant plusieurs minutes, plusieurs heures, voire plus. Elle peut se sentir coupée d’une époque.

Par ailleurs, elle peut avoir la sensation d’être déconnectée d’elle-même et donc de ses mémoires, de ses impressions, de son identité, de ses pensées, ainsi que de ses sentiments, de son physique et de ses comportements.

Ces personnes-là peuvent aussi avoir le sentiment d’être séparées du monde extérieur. Il en résulte une dispersion du ressenti de l’identité, des souvenirs et/ou de la conscience. Les affections dissociatives se caractérisent par les éléments suivants :

  • Une impression de séparation de soi et/ou de son milieu (trouble de dépersonnalisation/déréalisation).
  • Incapacité à se rappeler des renseignements personnels essentiels, généralement liés à un choc ou à un stress (amnésie dissociative)
  • Un sens morcelé de la mémoire et de la personnalité (trouble dissociatif de l’identité).

Les troubles dissociatifs sont habituellement provoqués par un stress ou des traumatismes violents. Il se peut, par exemple, que la victime ait été agressée ou malmenée dans son enfance. Il se peut qu’elle ait expérimenté ou assisté à des incidents traumatisants, notamment des accidents ou des catastrophes.

Ou encore, elle peut éprouver un contraste intérieur si insupportable que le mental est contraint de dissocier de la pensée éveillée des informations et des émotions inconciliables ou inacceptables.

Distinction entre les modèles de troubles de la dissociation

La dissociation se décline en cinq formes à reconnaître selon ces particularités :

  • L’amnésie dissociative est une incapacité à se remémorer des souvenirs marquants, le plus souvent traumatisants ou angoissants, qui ne peuvent être justifiés par une défaillance de la mémoire ;
  • La fugue dissociative est une sortie soudaine et imprévue de son cadre de vie ordinaire, caractérisée par une impossibilité de se rappeler son passé et la confusion de sa propre identité ou encore la création d’une nouvelle identité ;
  • Le trouble dissociatif de l’identité (autrefois appelé trouble de la personnalité multiple) se distingue par au moins deux identités différentes ou  » personnalités  » qui se succèdent pour diriger le comportement de la personne et est accompagné par un manque de souvenirs personnels. Cette inaptitude est trop prononcée pour être attribuée à une faiblesse de la mémoire ;
  • Le trouble de dépersonnalisation est marqué par une impression prolongée ou répétée de déconnexion de son propre comportement mental ou physique, avec une appréciation de la perception de la réalité qui reste inchangée ;
  • Trouble dissociatif non spécifié qui se caractérise avant tout par un comportement dissociatif, mais ne remplit pas les conditions de l’un des syndromes dissociatifs particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *