Du riz, du riz, oui mais du risotto

01/04/08 par  |  publié dans : Carnets, Cuisine

Fini les surgelés, il est temps de se mettre aux fourneaux!
Après la série des soupes et maintenant que l’hiver touche à sa fin, je vous propose aujourd’hui quelques recettes de risotto. Il faut dire que c’est ma dernière lubie du moment et que j’en essaye environ un par semaine.
Le principe du risotto est toujours le même : on fait d’abord revenir oignons et garniture puis on ajoute du riz rond (spécial risotto), on couvre d’eau et on laisse mijoter. Les variantes résident donc dans la garniture, alors soyez inventifs !
Voici trois exemples de mes derniers essais :

Le risotto aux blettes

En prononçant le mot blettes, je vois déjà vos grimaces de dégoût. Mais détrompez-vous, la partie verte des blettes est délicieuse et ressemble aux épinards. Alors essayez avant de dire beurk.

Dans une grande casserole, versez un peu d’huile puis faites revenir trois oignons émincés et une gousse d’ail. Ajoutez ensuite 1kg de blettes (vert et/ou blanc) coupées, une cuillère à café de piment doux, sel et poivre. Laissez mijoter une vingtaine de minutes puis incorporez 125g de riz et 1/3 de litre d’eau ou de bouillon. Faîtes cuire environ 45mn en faisant attention à ne pas laissez le riz attacher au fond de la casserole (croyez-en mon expérience). Avant de servir, ajoutez de la coriandre fraîche et des lamelles de comté.

Le risotto aux asperges

Ca y est, la saison des asperges a commencé, alors ne perdez pas de temps et profitez de ce petit légume aux valeurs diurétiques, idéal pour éliminer un peu avant l’été.

Avant de commencer le risotto, il faut faire cuire les asperges. Pour cela, à chacun sa technique, moi j’opte toujours pour la cuisson vapeur dans mon super appareil très pratique.
Une fois les asperges cuites, on peut attaquer le risotto. Prenez donc une grande casserole, versez-y un peu d’huile puis faites revenir un oignon émincé et une gousse d’ail. Ajoutez ensuite le riz (la quantité dépend de vous, mais disons 125g pour 2 personnes) et les asperges. Faîtes revenir jusqu’à ce que le riz devienne translucide. Ajoutez ensuite de l’eau : là encore cela dépend de la quantité, pour 125g de riz optez pour 1/3 de litre. Une autre technique consiste à mouiller régulièrement le riz par des louches d’eau.
Une fois le riz cuit, n’oubliez pas de saler, de poivrer et même de mettre de la muscade râpée. Une fois dans l’assiette, saupoudrez de parmesan et régalez-vous.

Le risotto des costauds

Je vous ai vus venir, vous amateurs de viande et autre produits d’hommes. Alors avant de râler car il n’y a que des recettes de filles avec des drôles de légumes, lisez plutôt celle qui suit, le risotto au gorgonzola, prunes et magret fumé :

Dans une casserole, faîtes fondre une noix de beurre puis ajoutez 4 prunes dénoyautées et 8 tranches de magret de canard fumé, coupé en morceaux. Laissez cuire à feu très doux durant 5mn, puis mettez de côté.

Dans une autre casserole, après avoir ajouté un filet d’huile et fait revenir un oignon, versez 220g de riz (pour 4 personnes cette fois-ci) puis mouillez avec 10cl de vin blanc. Une fois le vin évaporé, versez 1l d’eau ou de bouillon de volaille, salez, poivrez, puis laissez cuire tranquillement.
Au dernier moment, rajoutez dans la première casserole contenant les prunes et le magret, 120g de gorgonzola. Mélangez ensuite la garniture au riz puis servez.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    tonton flingueur  | 01/04/08 à 18 h 21 min

  • Quelqu’un qui aime le rizotto ne peut pas etre foncièrement mauvais(WCFields ou presque).Ceci étant posé, on peut utiliser systématiquement du bouillon de poule(meme pour les rizottos de légumes) en ajoutant 50% au début puis le reste en 2-3 fois après chaque évaporation(méthode made in Italia). Amenez-moi les prunes et le magret que j’essaye dès ce soir!

Laisser un commentaire