Salon du bien être, des médecines douces et de la thalasso

15/02/13 par  |  publié dans : Carnets, Tendances | Tags : , ,

salon_bien_etre

Envrak a testé pour vous:

Salon du bien être, des médecines douces et de la thalasso

Le salon du bien-être, des médecines douces et de la thalasso est à porte de Versailles (Paris) du 14 au 18 février et devrait ravir les fans du bio, du bien-être, du développement personnel et autres satellites plus ou moins mystico-pétés (comme dit ma maman à propos de tout courant new-age).

Quand on entend le nom du salon, l’association des trois composantes surprend : c’est comme si on avait imaginé le Salon du Blackmetal, de la broderie sur toile et de la fougasse. Après réflexion, le lien entre le bien-être, la médecine douce et la Thalasso, c’est de nous aider à être mieux dans nos corps et dans nos vies. Bien sur il a quelques hippies new-age qui font l’amour aux arbres, mais pour les autres, ça reste chouette de se poser des questions sur ce qui nous aide à être heureux.

De ce fait, on trouve de tout dans ce salon, le pire et le meilleur. Si certains stands possèdent un intérêt thérapeutique (démontré), sur d’autres, on a parfois l’impression de friser le charlatanisme. Aussi, il est intéressant d’aller aux conférences de thérapeutes confirmés sur l’hypnose (des gens se font opérés sans autre anesthésiant que l’hypnose), la médecine chinoise (qui permet un mode de vie sain et qui soulagerait nombre de maux) et d’autres outils de développement personnel ou thérapeutique.

Il y en a pour tous les goûts, et il y a toujours ces stands qui sont de tous les salons : le stand du lait d’ânesse, les milliers de stands qui vendent des « gojis », le stand qui vend des graines à germer et la machine qui déshydrate les fruits et autres vendeurs de meuble « ionisés »… Il y a aussi les stands où on te tripote l’Aura, celui où on fait « résonner tes chakras » et celui où on te fait de la réflexologie faciale (on te tripote tout court en fait). Enfin, quelques uns sont plus obscurs, comme ce vendeur de « Yant et Tangka » qui a eu un discours un peu trouble – relevé d’un soupçon de manipulation – et qui influencera les gens crédules et/ou en manque de repères.

Une entreprise coûteuse

En France la réglementation est très stricte : quand on pratique une médecine dite « parallèle », « alternative », « douce », il est interdit de poser un diagnostic. Le thérapeute est donc un spécialiste de la rhétorique et de la linguistique pour bien contrôler son discours … au moindre dérapage, ça coûte cher. Contrairement à d’autres pays d’Europe, la législation française est très frileuse sur ce sujet.

Les stands des écoles de formation sont les plus représentés et, dans ce genre de salon, les personnes qui gèrent les stands ne sont pas “que” d’inoffensifs babacools fumants de l’herbe à chat en jouant du didgeridoo et du bol chantant tibétain, ce sont surtout de sacrés commerciaux ! Qui n’a pas envie d’être spécialiste hypnose-naturopathie-médecine chinoise-PNL-phytoterapie et autres spécialités qui sonneraient, pour le néophyte, comme des superpouvoirs ?

AfficheBienEtreParis_BDSi 90% des formations semblent intéressantes, elles ont un sacré coût et leurs stages sont excessivement chers. Les commerciaux des écoles de formations sont d’autant plus efficaces qu’ils sont rodés à leurs techniques (Hypnose, Programmation neuro-linguistique….) : de ce fait, si vous ne cédez pas à leur argumentaire, c’est que la formation n’est pas vraiment efficace… Rebecca, coach et naturopathe, conclue pour nous : « C’est dommage que l’intérêt commercial prévale sur l’aspect humain, cela manque parfois d’authenticité. Il y a beaucoup de monde, beaucoup de stands et il faut vraiment cibler sur ses centres d’intérêt et savoir ce que l’on cherche ! D’un côté, on ne peut pas forcément approfondir assez par manque de temps, de l’autre, ça permet de voir ce qui se fait dans la sphère du bien-être. Cela donne une première approche pour donner envie de se renseigner de manière plus exhaustive, ou de fuir… »

Bref, on passe un bon moment parce qu’il y a beaucoup d’informations sur les différentes techniques qui visent à l’amélioration du quotidien. On rencontre des gens qui sont, parfois, un peu dans un autre monde mais fort sympathiques. On s’étonne, on est convaincu ou on reste dubitatif devant tel ou tel stand… Quant à moi, je n’aurais pas perdu ma journée et je cours sur internet pour regarder une séance d’auto-hypnose qui me permettrait de perdre mes kilos en trop et de vaincre le stress… Moi aussi, je me veux du bien.

Plus d’infos sur : http://www.salon-medecinedouce.com/

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    SAUPHAR  | 15/02/13 à 20 h 49 min

  • j aimme l article et ma fille

Laisser un commentaire